Théière : Guide d’achat, test et avis avec comparatif

Le thé est une boisson particulièrement prisée de par le monde pour ses vertus et également pour sa saveur. Si cette saveur dépend du type de thé infusé, il faut remarquer que la théière utilisée joue aussi un rôle très important dans le goût.

La théière est un récipient à couvercle qui permet d’infuser le thé et de le conserver en attendant qu’il soit dégusté. Il est pourvu d’une anse et d’un goulot qui permet de verser le thé dans une tasse. À l’intérieur de la théière, à l’entrée du goulot, on retrouve généralement un filtre qui empêche les feuilles de thé de s’introduire dans la tasse, lors du service. Le filtre peut se retrouver toutefois sous le couvercle. 

Lorsqu’on maitrise particulièrement les théières et leurs propriétés, il est possible avec ces dernières d’influer sur la saveur de l’infusion et d’en savourer toutes les nuances, seul, en famille ou avec des invités. Dédiées à divers types d’utilisations, vous avez besoin de bonnes informations pour effectuer un choix optimal.

Comparatif du meilleur de la Théière

Riviera Bar QD682A-Yunnan H.Koenig instant TI700 Bodum -1844-01
Riviera-Bar-QD682A-Yunnan H.Koenig-TI700-tabl bodum-1844-01-avis-test
Capacité 1,3L 1,7L 1L
Puissance 1300W 2400W
Matière/Design Inox satiné et verre-Design attractif Inox et verre-Design classique et attractif Verre borosilicate-Filtre en plastique-Design coquet
Fonction arrêt automatique Oui --- -----
Garantie ---- 2 ans ----
Note 4/5 4,5/5 4/5
Prix sur Amazon.fr €€€€ €€

 

Les 3 meilleures théières du moment

Pour éviter que vous ne vous perdiez dans la multitude de choix disponibles, nous avons sélectionné pour vous les 3 meilleures théières du moment.

 

La théière à piston Bodum-1844-01 Assam

bodum-1844-01-avis-testNotre premier choix se porte sur elle, car elle propose grâce à son piston une infusion entièrement contrôlée que vous pouvez démarrer et arrêter à votre guise. Le corps en verre borosilicaté du Bodum-1844-01 permet d’observer directement l’évolution de l’infusion et autorise une résistance à la chaleur jusqu’à 250°C.

Après avoir disposé le thé dans son filtre en acrylique, vous avez tout le loisir d’ajuster votre infusion comme bon vous semble en pressant le piston. Le thé conserve ses arômes naturels, quel que soit le type de feuilles. La théière peut contenir jusqu’à 1L d’infusion.

Il n’y a aucun problème à faire passer la théière Bodum-1844-01 Assam au lave-vaisselle. En ce qui concerne le rapport qualité/prix, on ne doute pas sur le fait que vous serez pleinement satisfaits. Consulter le test complet..

théière Bodum-1844-01


 

H-Koenig-TI700-I en acier inoxydable

test-avis-h-koenig-ti700-instant-t-acier-inoxydableLa théière H-Koenig-TI700-I en acier inoxydable fait quasiment l’unanimité auprès de ses utilisateurs. Et pour cause, ce récipient 2 en 1 qui sert aussi de bouilloire. Son design respire la qualité et inspire confiance. Elle dispose d’une capacité de 1,7L et repose sur une base pivotante. Si le socle interne de la théière et est en acier inox, son corps en fait de verre permettant d’observer ce qui s’y passe.

La température de la théière est ajustable sur quatre niveaux (70°, 80°, 90° et 100°) et permet d’infuser tout type de thés. Son puissant moteur électrique de 2 400W permet des montées très rapides en température. La fonction bouilloire renforce sa praticité et son prix achève de convaincre sur la bonne affaire qu’elle représente.

Son seul défaut est de posséder un panier à thé avec des trous un peu plus larges qu’il ne le faut. Ce qui peut laisser passer des grains. Consulter le test complet…

Théière H-Koenig-ti700

Théière en acier inox, très performante!


 

Riviera & Bar QD682A Yunnan Inox

avis-Riviera-Bar-QD682A-Yunnan-InoxCette théière dispose de 4 préréglages pour la préparation respective du thé vert, du thé noir, du thé oolong et de l’infusion (tisane).

Elle peut être utilisée comme bouilloire à 75, 85, 90 ou 95°C avec une fonction ébullition à 100°C. En tant que bouilloire, vous pouvez vous faire plaisir avec du bon café et autres boissons instantanées, sauces et soupes déshydratées. Vous n’aurez pas à craindre un refroidissement prématuré de vos breuvages, car la théière les maintient au chaud automatiquement pendant 30 minutes même après la mise en veille automatique qui intervient 5 minutes après l’arrêt de son utilisation.

Sa base pivotante sans fil convient tant aux droitiers qu’aux gauchers. Son panier à thé amovible en inox et sa verseuse en verre trempé rendent son utilisation extrêmement pratique. La théière Riviera & Bar QD682A Yunnan Inox dispose d’une capacité de 1,2L et d’une puissance de 1 300 W. Elle est garantie 2 ans.  Consulter le test complet…

Théière Riviera Bar QD682A-Yunnan

Légère, moderne, et pratique


 

Introduction sur l’univers des théières

the-infuse

Tout comme avec le vin, certains connaisseurs se plaisent à se lancer dans des descriptions lyriques sur le thé, ses vertus et sa saveur dont on ne saurait parler en écartant la théière. Cette corrélation entre la théière et la saveur du thé vient des matériaux utilisés dans la fabrication des différentes théières et aussi des dosages appliqués lors de la préparation de l’infusion. L’histoire de ce récipient entretient encore des passions chez les collectionneurs, les férus d’art et les « œnologues du thé ».

Petite histoire de la théière

Le thé est un breuvage d’origine chinoise dont certaines légendes font remonter l’origine à près de 3 000 ans avant notre ère. Selon l’une d’elles, une feuille de thé serait tombée dans la tasse d’eau chaude de l’Empereur chinois Cheng Nung qui, après avoir goûté l’infusion, la trouva excellente. D’après une autre légende digne d’un roman, le théier est apparu pour la première fois à l’endroit ou un moine bouddhiste indien en visite en chine aurait coupé ses paupières pour se punir d’avoir dormi et d’avoir ainsi interrompu une méditation qu’il faisait depuis 9 ans. Le théier ainsi né avec des feuilles ressemblant aux paupières du moine renfermait le pouvoir de donner de l’énergie à ceux qui en infusent les feuilles.

Quoi qu’il en soit, la théière elle, n’apparaitra qu’au XVIème siècle en plein âge d’or du thé infusé sous les dynasties Ming et Qing (1368 – 1911). Auparavant, pour sa préparation, le thé fut successivement bouilli (618 – 907) puis battu (960 – 1279).

Depuis son apparition dans la tradition chinoise, il est impossible de parler de thé sans évoquer ce récipient qui a fortement contribué à répandre cette boisson à travers le monde. En effet, l’ingénierie artistique qui entoure la fabrication des théières en chine permettra leur exportation entre la fin du XVIIème siècle et la première moitié du XVIIIème. La théière s’imposera d’abord dans la culture japonaise et son utilisation avec le thé ira au-delà des simples vertus curatives et énergisantes du thé. Tout comme en Chine, la théière deviendra un élément d’identité culturelle notamment avec son utilisation lors de diverses cérémonies.

La théière sera aperçue pour la première fois en France à la cour de Versailles lors d’une visite des ambassadeurs de Siam. Par la suite, elle se répand rapidement dans toute l’Europe, notamment dans les cours royales et au sein de la haute bourgeoisie en Angleterre et en France. La plus ancienne théière connue date de 1513 et est aujourd’hui conservée au musée Flagstaff House à Hong Kong.

Inutile de préciser qu’avec la théière, c’est le thé lui-même s’est démocratisé dans toute l’Europe avant de s’étendre dans le monde avec ses nombreuses variétés.

Les théières aujourd’hui

Historiquement la théière est un récipient en terre cuite. La plus célèbre des théières qui est d’ailleurs la référence en matière de qualité est celle de Yixing. Yixing est une localité chinoise réputée pour la qualité sa terre argileuse utilisée dans la fabrication de la théière qui porte son nom.

De nos jours, seulement quelques collectionneurs et personnes connaissant l’histoire du thé, attachent du prix à cette théière exceptionnelle de par ses propriétés. Les théières modernes se sont répandues sur le marché. La plupart sont en verre, en céramique, en porcelaine ou en inox, notamment en ce qui concerne les théières qui utilisent de l’électricité pour l’infusion. Certaines sont même connectées pour plus de facilité d’usage à distance.

Cependant, même si la théière en terre cuite n’est plus très répandue au niveau du grand public, les propriétés des matériaux utilisés dans la fabrication de ces théières guident encore beaucoup de personnes vers tel type de théière plutôt que tel autre. Pour cela, il est utile de savoir à quoi s’attendre lors de l’infusion avec une théière en fonction de son matériau de fabrication.

 

Les différents types de théières

Il est vrai qu’il existe plusieurs variétés de thé ayant leurs goûts et leurs bienfaits particuliers sur l’organisme. Mais se limiter aux variétés de thé lorsqu’on parle de saveur serait une grave erreur. En effet, comme cela a été mentionné dès l’entame de ce guide, il existe plusieurs types de théières. La différence fondamentale entre elles est le matériau de fabrication qui permet de marquer particulièrement la préparation du thé.

Les théières existent sous différentes formes et avec des dimensions variées. Mais les matériaux de fabrication et l’importance qui leur est accordée selon leurs propriétés retiennent ici notre attention. Aussi, certaines théières, particulièrement celles en terre cuite, sont dites à mémoire, tandis que d’autres ne le sont pas. La théière à mémoire conserve sur ses parois internes l’arôme et le parfum de l’infusion précédente.

 

La théière en terre cuite

terre cuiteLa théière en terre cuite fait partie des premières à être fabriquée. Elle est née à Yixing, une petite ville chinoise qui serait probablement restée méconnue sans sa terre, excellente pour la poterie et son art mondialement reconnus grâce à la théière. La théière en terre cuite est à mémoire. À cause de son matériau poreux, le liquide infusé ou en infusion bénéficie d’une bonne oxygénation qui améliore sa qualité. Cela influe également sur l’aspect intérieur de la théière qui se culotte avec l’usage. La terre cuite à également l’avantage de retenir la chaleur autorisant ainsi des infusions longue durée à basse température. Les éléments nutritifs du thé sont ainsi, mieux conservés.

En outre, cette théière est adaptée à tous types de thé et est privilégiée par les grands maitres. Ils savent l’utiliser pour rendre le thé qu’ils y infusent meilleur au fur et à mesure que la théière est usagée. Toutefois, l’idéal est d’utiliser une théière en terre cuite pour un seul type de thé afin que les mélanges de saveurs et de parfum au fil du temps ne gâchent pas les préparations suivantes.

Il faut faire remarquer que si la théière en terre cuite de Yixing est excellente pour l’infusion, elle est également très copiée. Une multitude de contrefaçons existent et les novices de l’art chinois, peuvent se faire facilement avoir avec des théières en terre argileuse quelconque vendues à des prix exorbitants ou plus ou moins abordables sous couvert d’une « bonne affaire ». Toujours est-il qu’en réalité elles vaudront beaucoup moins que le prix d’achat.

Entretien :

L’entretien d’une théière en terre cuite interdit tout usage de détergent à cause de sa capacité à être imprégnée de ce qu’elle contient. Il est déconseillé d’y retenir de l’eau chaude une infusion sur une longue période, de peur qu’elle ne se détériore. Après usage, un rinçage à l’eau chaude s’impose. Après quoi, vous pouvez l’égoutter et la disposer pour un séchage rapide sans y mettre le couvercle. En effet, des moisissures pourraient s’y développer. Gardez-la toujours dans un endroit sec, loin de l’eau et des vapeurs.

 

La théière en grès

en gresIl existe une théière en grès de Yixing paré d’étain actuellement en exposition au Musée royal de Mariemont. À l’instar de la terre cuite, le grès permet de modeler des théières à mémoire. Les propriétés sont pratiquement les mêmes que celles de la théière en terre cuite. Les théières en terre cuite ou en grès de Yixing sont conseillées pour les thés blancs ou vert.

Entretien :

Pour son entretien, le même traitement que la théière en terre cuite s’impose. Car, il s’agit fondamentalement du même matériau ; l’argile.

Pour une première utilisation, il est conseillé de ne pas boire les premières infusions à cause du goût de terreux de la théière dont elles s’imprègnent. Cette recommandation est également valable pour les théières en terre cuite.

 

La théière en fonte

en fonteElle n’a pas de mémoire. La théière à mémoire conserve très bien la chaleur ; beaucoup plus que les autres matériaux.  Ce qui la rend idéale pour l’infusion des thés qui ont une oxydation élevée comme les thés noir, sombre et bleu-vert. La fonte est très sujette à la rouille. Il faudra donc prendre le soin de la laver et de la sécher correctement après usage.

Entretien :

Pour la préparation du thé, pensez à ébouillanter premièrement votre théière avec un peu d’eau chaude que jetterez avant d’y verser l’eau de l’infusion. Cette pratique permet de conserver la chaleur de votre infusion plus longtemps.

Ne préchauffez jamais votre théière en fonte sur une source de chaleur lorsqu’elle est vide au risque de l’endommager. Même s’il est possible de réaliser l’infusion au feu, privilégiez la méthode sus indiquée.

La théière en fonte ne doit jamais être lavée au détergent ni être mise en contact avec de la matière grasse. Elle serait irrécupérable pour des infusions futures. Nettoyez-là plutôt avec un chiffon sec juste après utilisation.

La théière en porcelaine

porcelaineTout comme la théière en fonte, la théière en porcelaine ne dispose pas de mémoire. Sa capacité de conservation de la chaleur est réduite. Ce qui la rend plus adaptée aux thés vert, jaune et blanc, réputés pour leur fragilité.

Entretien :

Le nettoyage de la théière en porcelaine se fait idéalement avec un chiffon propre humide. Pour supprimer le dépôt de théine qui pourrait se former éventuellement, répandez un peu de bicarbonate de soude sur la théière avant de la nettoyer. Vous pouvez aussi utiliser du vinaigre blanc ou du citron.

Si la crasse est vraiment importante, le mieux est de la nettoyer avec des cristaux de soude. Il suffit de remplir la théière en porcelaine d’eau bouillante puis d’y ajouter 2 cuillerées à soupe desdits cristaux. Laissez reposer quelques minutes et procédez ensuite au nettoyage.

La théière en verre

theiere verreElle partage les mêmes propriétés que la porcelaine. Elle a l’avantage d’être transparente. Ce qui permet de suivre le cours de l’infusion du thé et sa coloration sans avoir à ouvrir le récipient. La théière en verre n’a elle non plus, pas de mémoire.

Entretien :

À force d’utiliser votre théière, elle peut se couvrir de calcaire. Vous pouvez utiliser sans problème l’eau et la lessive, mais lorsque le besoin se fait sentir de trouver une méthode plus efficace, l’alcool ménager, le détartrant pour toilette, le liquide de rinçage vaisselle, du jus de citron mélangé à du sel, la pierre d’argile, la pomme de terre, ou encore les vinaigres blanc ou rouge peuvent être utilisés sans problème. Il suffit d’appliquer la solution de votre choix sur une éponge avec laquelle vous nettoierez la théière et le tour est joué.

inox theLa théière en inox

La théière en inox est à exclure pour l’infusion de tous les types de thé à l’exception du thé vert marocain. Et pour cause, l’infusion issue de cette théière est empreinte d’un goût de métal qui peut être très désagréable. Il n’y a que l’infusion du thé vert marocain qui prenne en compte la saveur métallisée que la théière en inox donne à tout liquide chauffé en elle. Cette théière est aussi sans mémoire.

Entretien :

L’inox est un métal qui peut facilement s’oxyder. Raison pour laquelle, lorsque vous lavez votre théière en inox, pensez à la sécher immédiatement de peur qu’elle ne commence à rouiller.

Pour un meilleur entretien au quotidien, vous pouvez procéder à un nettoyage à l’huile accompagnée de cendre ou de vinaigre. Le bicarbonate de soude aussi peut faire l’affaire.

Pour éliminer :

  • les taches blanches: Nettoyez avec du jus de citron + un soupçon d’huile imbibé dans un tampon de laine.
  • le calcaire : nettoyez la théière en inox avec du papier absorbant imprégné d’huile. Ou faites un mélange de vinaigre chaud et de sel de mer pour frotter légèrement les taches en prenant soin de rincer immédiatement après l’opération, puis de sécher la théière.
  • la rouille : versez un peu d’essence de térébenthine dans un chiffon puis nettoyez. Ensuite, lavez et séchez votre théière.

 

La théière en Or ou en Argent

Les infusions faites au sein de ces métaux précieux offrent des résultats excellents. Lors de son chauffage, l’infusion crée de petites bulles extrêmement fines qui améliorent grandement la qualité de l’infusion.

Entretien :

La théière en argent peut être nettoyée avec de l’alcool et de l’eau, du bicarbonate de soude, du blanc de Meudon, de la craie, de la cendre, de la pierre d’argile blanche ou du vinaigre blanc. Ajoutez au vinaigre du sel détachant si votre théière s’est noircie. Au cas où les tâches seraient trop présentes, pensez à plonger votre théière dans du vinaigre chauffé pendant 15 minutes.

Si votre théière s’est oxydée, vous pouvez passer par l’électrolyse pour la faire revenir à neuf. Comment ? Dans un grand récipient, de préférence en plastique, disposez du papier aluminium puis versez-y de l’eau bouillante. Faites-y fondre une poignée de gros sel puis plongez dans le mélange votre théière.La rouille la quittera et fera un dépôt sur l’aluminium. Vous pourrez ensuite, sécher, laver et lustrer votre théière en toute quiétude.

 

La théière électrique

theiere electriqueElle n’existe sur le marché que depuis une vingtaine d’années, mais s’est déjà imposé dans le quotidien de nombreuses personnes qui préfèrent certainement la praticité aux usages anciens. Même si la théière en terre cuite de Yixing ne saurait être égalée en termes de qualité d’infusion et qu’elle restera toujours dans le cœur des œnologues du thé, la théière électrique à bien d’avantages à faire valoir. En effet, elle a la capacité de chauffer l’eau et d’infuser le thé en même temps.

Sa température réglable en fonction des modèles permet de conserver un thé chaud à une température optimale désirée pendant des heures. Avec cette fonctionnalité, il est ainsi possible d’infuser n’importe quel thé ; des plus fragiles à ceux qui nécessitent une température élevée. Et en plus, le tout est très pratique !

Entretien :

Le mode d’entretien spécifique dépend du matériau utilisé pour la fabrication de la théière électrique qui peut être du plastique, de l’inox ou du verre. Pour tout nettoyage, n’oubliez surtout pas de débrancher l’appareil. À moins que vous n’ayez besoin de porter de l’eau à ébullition pour le faire. Même dans ce cas, veillez à ne pas permettre que l’eau entre en contact avec les connexions électriques.

L’entretien de la théière électrique doit se faire chaque jour. Vous pouvez utiliser du vinaigre blanc ou du liquide de stérilisation pour éliminer les taches. Dans tous les cas, choisissez des nettoyants adaptés en gardant à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’un appareil électrique.

 

Comment choisir ?

bienfaits-the

Choisir sa théière est un exercice qui peut s’avérer anodin de prime abord, mais qui en fait est assez délicat. En effet, il existe différentes variétés de thé avec chacune le type d’infusion qui leur réussit le mieux. Alors, il est nécessaire, lors de votre choix, de considérer le type de thé que vous aurez à infuser et le résultat attendu.Notre chapitre sur les différents types de théières peut vous aider dans ce sens.

Aujourd’hui, la théière dont l’usage est le plus répandu est la théière électrique qui est dispensée de tous les protocoles qu’exigent les autres. Elle permet d’infuser tous types de thé. Elles-mêmes sont de plus en plus affublées de fonctions, dont la bouilloire, pour la réalisation de diverses boissons. Les théières électriques sont aussi souvent accompagnées de guides de nettoyage et parfois, d’un guide pour la préparation des thés. Même si ce n’est pas le cas, il est facile d’en trouver sur la toile.

Six critères à prendre en compte pour choisir sa théière.

La réussite de votre thé dépend grande partie de votre théière, raison pour laquelle il est très important d’en choisir une en adéquation avec vos besoins,  vos goûts, votre type de thé. Nous vous recommandons de choisir votre théière en tenant compte  des critères qui suivent :

  • La matière

C’est sans doute le critère le plus important de la liste. Les amateurs y accordent une grande importance. Parmi les différentes matières disponibles, il y a :

  • La fonte: dont les théières ont la propriété de conserver la chaleur. Elles sont recommandées pour les thés bleu, vert, noir et sombre. Il faut aussi souligner la durabilité de cette catégorie.
  • La porcelaine : les théières en porcelaine gardent moins la chaleur et proviennent essentiellement de la chine. On les recommande pour les thés blanc et vert ;
  • Le verre: leur design a la particularité de s’adapter à toutes sortes de décors. Ces types de théière vous offrent la possibilité d’assister à la fusion du début à la fin grâce à leur transparence. Cependant elles ne conservent pas la chaleur et sont bien évidemment très fragiles ;
  • La terre cuite : dont les théières sont d’une simplicité d’utilisation remarquable. Tout comme celles en fonte, elles conservent très bien la chaleur et apportent de l’oxygénation à la fusion grâce à leur porosité ; la même qui leur permet de garder les arômes ; d’où leur surnom de théières « à mémoire ».

 

  • La capacité ou la contenance

Attention ici à ne pas vous fier à la taille car elle n’est pas synonyme de volume. Vous choisirez votre théière en fonction de l’utilisation que vous envisagez. Pour votre propre plaisir, prenez-en une de petite capacité, et si l’usage est destiné à une famille, prenez-en  une plus grande.

 

  • La forme 

Les amateurs de thé vous recommanderont vivement de choisir la forme de sa théière en fonction de la feuille du thé. Aux feuilles plates comme les thés verts, vous opterez pour une théière plate mais si elles sont roulées, adaptez-y une théière ronde. Dans tous les cas, ce critère est laissé à l’appréciation de chacun.

  • Le prix 

Une théière, aussi bonne soit-elle, ne coûte plus une fortune. Néanmoins, négliger son budget dans son choix serait irréaliste d’autant plus que le vendeur ne vous cèdera pas son article pour moins que celui indiqué. Il est toutefois déconseillé de viser celles à vil prix, qui peuvent se révéler décevantes à la fin.

  • L’efficacité

Elle ne dépend pas forcément du prix, mais de la bonne conception du produit. Pour  vous assurer de l’efficacité d’une théière, vous aurez besoin des avis des utilisateurs l‘ayant déjà expérimenté.

  • l’esthétique

Optez pour une théière qui vous convient en fonction de votre préférence, sa couleur, le dessin, le design ou autres. Pour remarque, les théières en porcelaine présentent de jolis designs.

En Conclusion

Faisant partie intégrante de la culture chinoise, puis japonaise la théière originelle sert d’abord de vecteur d’expression culturelle et artistique avec le thé, qui lui-même un rôle très important dans les civilisations chinoise et japonaise. C’est d’ailleurs pour ce motif qu’elle a su si bien se répandre à travers le monde en retenant l’attention des voyageurs occidentaux en orient.

Aujourd’hui, même si cette valeur artistique dans à disparaitre, sauf les pays dans les pays qui l’ont vue naitre, la théière aura laissé un héritage au monde et plus particulièrement aux œnologues du thé.

Capacité Puissance Prix
Riviera Bar QD682A-Yunnan 1,3L 1300W €€€€
H.Koenig instant TI700 1,7L 2400W €€
Bodum -1844-01 1L ---